Finances : une gestion économe

Le Syndicat mixte a validé les évolutions suite à la création de l’Intercommunalité de la Châtaigneraie cantalienne, et étudié les orientations budgétaires marquées par une gestion économe.

Le 17 février, la réunion du Comité syndical du Syndicat mixte du SCoT BACC* a permis de procéder aux évolutions découlant de la création de la Communauté de Communes de la Châtaigneraie cantalienne. Les nouveaux délégués de cette Intercommunalité ont été installés, puis une élection partielle des Vice-Présidents a permis de reformer l’exécutif du Syndicat Mixte. Autour de Jacques Mézard, Président, siègent 7 Vice-Présidents : Michel Roussy, Michel Albisson, Michel Teyssedou, Pierre Mathonier, Vincent Descœur, Michel Cabanes et Antoine Gimenez.

La contribution des Intercommunalités réduite

Quant au débat d’orientations budgétaires, il a mis en lumière une gestion toujours très économe du Syndicat mixte, dont les élus ne perçoivent aucune rémunération et dont le fonctionnement administratif est assuré via une mise à disposition des services de la CABA.

L’étude du SCoT, qui a obtenu 75% de subvention, arrivera à son terme en 2017 : aucun nouveau financement ne sera donc utile en investissement. En fonctionnement, l’activité va progressivement se réduire à un travail de conseil, avis et instruction sur les études d’urbanisme. Les élus du Syndicat mixte ont donc pu adopter, dès cette année, une baisse de la contribution des Intercommunalités, désormais de 1,05 € par habitant.

 

* le Syndicat mixte du SCoT réunit les Communautés de Communes de la Châtaigneraie Cantalienne, Cère et Goul en Carladès, et la Communauté d’Agglomération du Bassin d’Aurillac.